La meilleure structure commerciale pour les investisseurs immobiliers

La bonne solution dépend de votre situation spécifique, mais voici quelques questions clés à vous poser :

Comment vais-je structurer ma société d’investissement immobilier ?

Combien de personnes seront propriétaires de l’entreprise ?

Quelles sont mes préoccupations en matière de responsabilité ?

Dans quelle mesure les avantages fiscaux sont-ils importants pour moi ?

Combien d’efforts dois-je déployer pour créer une entité commerciale globale ?

Lisez ce qui suit pour connaître les différents types de structures commerciales que vous devriez envisager, ainsi que les avantages et les inconvénients de chaque type de structure commerciale.

Types de structures commerciales pour l’investissement immobilier

Création d’une entreprise individuelle d’investissement immobilier

Il existe de nombreuses façons de structurer votre entreprise d’investissement immobilier. L’entreprise individuelle est la structure commerciale la plus simple dans laquelle vous pouvez exploiter une entreprise d’investissement immobilier. Il ne s’agit pas d’une entité juridique, et le propriétaire de l’entreprise est personnellement responsable de ses dettes. Vous pouvez choisir d’effectuer des rénovations en tant qu’entreprise individuelle à votre nom, ou sous un nom commercial, sans créer une nouvelle entité juridique. Bien qu’il s’agisse du moyen le plus simple et le moins coûteux de devenir un investisseur immobilier, il présente de nombreux inconvénients.

L’un des principaux inconvénients est que de nombreux prêteurs pour investissements immobiliers ne prêteront pas à un particulier en raison de restrictions légales dans certains États qui exigent que les prêts ne soient accordés qu’à une entité commerciale. Une autre raison pour laquelle les prêteurs pour investissements immobiliers ne prêtent pas à une entreprise individuelle est que le prêteur veut éviter toute possibilité que le prêt soit considéré comme un prêt à la consommation. Dans l’ensemble, les prêteurs privés ont généralement une interdiction générale des prêts aux particuliers.

Faire affaire en tant que propriétaire unique vous expose également à une plus grande responsabilité en cas d’accident sur le site et à une plus grande exposition financière.

Enfin, les avantages fiscaux sont moindres en cas d’activité en nom propre qu’en cas d’activité en tant que personne morale. Choisir d’aller de l’avant sous votre propre nom peut être la façon la plus facile, mais pas nécessairement la plus sûre ou la moins coûteuse de procéder.

Création d’une SARL

Deux autres entités commerciales courantes pour les investisseurs immobiliers sont la société à responsabilité limitée (SARL) et la société en commandite (SC).

La SARL peut être constituée soit par un individu (SARL à membre unique), soit par plusieurs personnes.

La société en commandite, par définition, nécessite plus d’une personne.

Les SARL et les LP offrent une certaine protection juridique à leurs propriétaires individuels, car la responsabilité des accidents, des finances, etc incombe à la SARL ou à la LP.

Il convient de noter que tous les membres d’une société en commandite ne sont pas à l’abri de toute responsabilité. Dans la plupart des cas, les sociétés en commandite ont à la fois un commandité et des commanditaires. Les commanditaires peuvent investir dans l’entreprise et partager les profits et les pertes, mais ils ne participent pas activement à la gestion de l’entreprise elle-même. Le commandité est responsable de toute la gestion, mais reste responsable des obligations de la société en commandite.

Création d’une société d’investissement immobilier

Enfin, certains investisseurs immobiliers créent des sociétés. Si une société offre la plus grande protection aux propriétaires, elle est aussi la plus coûteuse et la plus lourde à constituer et à maintenir. En outre, elles sont généralement imposées sur leurs propres revenus, plutôt que de les transmettre au propriétaire.

Demandez conseil à des professionnels

Vous devriez demander l’avis d’un avocat et d’un comptable pour déterminer la meilleure structure d’entreprise immobilière pour vous.

Un avocat vous présentera les options qui s’offrent à vous, ainsi que les avantages et inconvénients juridiques de chaque type de structure commerciale.

Un comptable vous conseillera sur les avantages et les exigences fiscales des différents types de structures commerciales, notamment les entreprises individuelles, les sociétés en commandite, les sociétés à responsabilité limitée et les sociétés par actions.

Cela vous aidera à décider quelle structure est la meilleure pour vous. Ils vous aideront également à suivre les dépenses de votre entreprise et, bien sûr, à préparer les déclarations fiscales qui s’imposent pour votre type d’entreprise particulier.

Il convient d’accorder une grande attention et de réfléchir à la formation de la bonne entité commerciale pour votre entreprise d’investissement immobilier.

Si vous souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site Promoteur Immobilier.